Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Appareils respiratoires - Les appareils de protection respiratoire par rapport aux masques chirurgicaux

Y a-t-il une différence entre un appareil de protection respiratoire et un masque chirurgical?

Oui. Le présent document décrit certaines des différences majeures entre les appareils respiratoires et les masques chirurgicaux. Les professionnels de la santé utilisent régulièrement des masques chirurgicaux comme équipement de protection individuelle. Toutefois, les masques chirurgicaux ne constituent pas des appareils de protection respiratoire et ne sont pas homologués comme tels.

Veuillez consulter également la fiche d'information Réponses SST sur la protection des voies respiratoires contre les agents infectieux aéroportés pour les travailleurs de la santé pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des appareils respiratoires utilisés dans les milieux de soins.


Dans quelles circonstances faut-il porter un appareil de protection respiratoire ou un masque chirurgical?

La décision de faire porter ou non un masque chirurgical ou un appareil de protection respiratoire à un professionnel de la santé doit reposer sur l'analyse des risques inhérents à son environnement de travail et sur les propriétés protectrices de chaque type d'équipement de protection personnel.

Les appareils de protection respiratoire sont conçus pour réduire l'exposition des utilisateurs aux contaminants tels que les particules, gaz et émanations aéroportés. Les appareils de protection respiratoire et les filtres doivent être choisis en fonction des risques présents dans l'environnement de travail. Ils se déclinent en plusieurs tailles et styles et sont choisis en fonction des caractéristiques du visage de leur utilisateur pour ainsi assurer un ajustement étanche. L'étanchéité de l'ajustement entre l'appareil et le visage de l'utilisateur force ce dernier à inhaler l'air à travers un filtre, ce qui contribue à sa protection.

Dans les environnements de travail et les milieux stériles, les masques chirurgicaux (aussi appelés « masques de procédures » ou « masques médicaux ») contribuent à empêcher la contamination par les particules plus grosses provenant des employés ou des personnes portant ces masques (par exemple, pour empêcher la diffusion des particules de muqueuses ou de salive). Les masques chirurgicaux peuvent aussi être utilisés pour atténuer le risque d'éclaboussures ou de projections de sang, de liquides organiques, de sécrétions et d'excrétions susceptibles d'atteindre la bouche et le nez de leurs utilisateurs. Les masques chirurgicaux peuvent aussi être portés par les patients pour limiter la propagation d'agents infectieux.


Peut-on voir la différence entre un appareil de protection respiratoire et un masque chirurgical par un simple coup d'œil?

La différence n'est pas toujours visible au premier coup d'œil. Les appareils de protection respiratoire portent un code qui décrit l'usage pour lequel ils sont homologués (N95, N100, etc.). Les masques chirurgicaux ne portent pas de tels codes. (À noter qu'il existe des « masques chirurgicaux », les masques N95, qui sont homologués en tant qu'appareils de protection respiratoire).

Assurez-vous de toujours porter l'appareil de protection respiratoire ou le masque approprié aux risques présents dans votre environnement de travail et aux tâches que vous accomplissez.

Voici quelques-unes de ces différences.

Le tableau ci-dessous décrit certaines des différences majeures entre les appareils de protection respiratoire et les masques chirurgicaux.

Remarque : Dans ce document, les masques chirurgicaux N95 sont considérés comme des appareils de protection respiratoire.

Élément clé Appareils de protection respiratoire Masques chirurgicaux
Évaluation, mise à l'essai et homologation

Les appareils de protection respiratoire sont évalués, mis à l'essai et homologués par l'Institut fédéral américain de santé et de sécurité au travail (NIOSH), lequel fixe les exigences minimales de rendement de ces appareils ainsi que l'efficacité des filtres et la résistance à la respiration.

On trouve, imprimées sur les appareils de protection respiratoire approuvés par cet organisme, les mentions suivantes :

  • NIOSH
  • Le type d'homologation (N95 ou autre), et
  • Le nom du fabricant
Les fabricants de masques chirurgicaux fournissent des données et des allégations à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis aux fins d'examen.

La FDA examine les données soumises par les fabricants et les compare à celles d'autres masques chirurgicaux qu'elle a préalablement homologués.
Objectif Les appareils de protection respiratoire protègent des particules aéroportées. Dans les établissements de santé, ils protègent de l'exposition aux bioaérosols, notamment des virus et des bactéries. Les masques chirurgicaux offrent une protection contre les éclaboussures, les gouttelettes et la salive.
Ajustement étanche (sur le visage) Les appareils de protection respiratoire sont conçus pour assurer un ajustement échange sur le visage de leur utilisateur.

L'essai de tailles et de modèles différents d'appareils est nécessaire pour assurer le meilleur ajustement possible.
Les masques chirurgicaux ne sont pas conçus pour assurer un ajustement étanche sur le visage.
Filtration Les filtres des appareils de protection respiratoire qui captent au moins 95 % des particules en aérosol obtiennent un indice de 95. Un indice de 99 est attribué aux appareils qui filtrent au moins 99 % des particules. Un indice de 100 est attribué aux appareils respiratoires qui filtrent au moins 99,97 % (concrètement 100 %) des particules.

Veuillez consulter également les fiches d'information Réponses du CCHST sur la Protection des voies respiratoires contre les agents infectieux aéroportés pour les travailleurs de la santé pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des cotes N, R et P.
Les masques chirurgicaux ne filtrent pas efficacement les petites particules aéroportées.
Restrictions d'emploi

Habituellement à usage unique. Devraient être jetés quand :

  • ils sont endommagés ou déformés;
  • ils ne fournissent plus un ajustement étanche pour le visage;
  • ils sont mouillés ou visiblement sales;
  • il devient difficile de respirer à travers le filtre;
  • ils sont contaminés par du sang, des sécrétions respiratoires ou nasales ou par d'autres fluides corporels.

Certains types d'appareils de protection respiratoire peuvent être réutilisés (par exemple les masques en élastomère).

Suivre les instructions du fabricant.

Usage unique (intervention auprès d'un seul patient).

Suivre les instructions du fabricant.

Source : National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), 2016. Information sur les appareils de protection respiratoire provenant d'une source sûre – Section 3 : Information complémentaire sur les appareils de protection respiratoire.

Remarque : Consultez la page du NIOSH pour obtenir plus de renseignements au sujet des différences entre les appareils de protection respiratoire, les masques chirurgicaux et les masques chirurgicaux N95.


Que doivent faire les milieux de travail quand le port d'appareils de protection respiratoire ou de masques chirurgicaux est exigé?

Les employeurs doivent avoir un programme d'appareils respiratoires écrit qui décrit les procédures appropriées de sélection et d'utilisation de l'équipement de protection respiratoire. L'utilisation appropriée d'un appareil respiratoire est tout aussi importante que le choix du bon appareil respiratoire en fonction des risques présents.

La norme CSA Z94.4-11 (Choix, utilisation et entretien des respirateurs) décrit les éléments dont doivent traiter les programmes visant les appareils de protection respiratoire. Ces éléments sont les suivants :

  • Rôles et responsabilités
  • Évaluation des risques
  • Choix de l'appareil de protection respiratoire
  • Formation
  • Test d'ajustement des appareils de protection respiratoire
  • Utilisation des appareils de protection respiratoire
  • Nettoyage, inspection, entretien et entreposage des appareils de protection respiratoire
  • Surveillance de la santé
  • Évaluation des programmes
  • Tenue de documents

Dernière mise à jour du document le 11 juillet 2017

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.