Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Harcèlement par Internet ou cyberharcèlement

Pourquoi un employeur devrait-il se pencher sur le harcèlement par Internet?

De nombreux travailleurs utilisent un ordinateur ou l'Internet dans le cadre de leur travail. De plus en plus, le cyberharcèlement devient un enjeu au travail, à la maison et à l'école.

Le harcèlement par Internet, aussi appelé « cyberintimidation », consiste en l'utilisation du réseau Internet pour harceler, menacer ou embarrasser quelqu'un de façon malicieuse. Ce type de harcèlement peut se manifester sous diverses formes :

  • Transmission de courriels non sollicités et/ou menaçants.
  • Incitation de tierces personnes à transmettre à la victime des courriels non sollicités et/ou menaçants ou à surcharger cette dernière par un très grand nombre de messages électroniques.
  • Transmission de virus par courrier électronique (sabotage électronique).
  • Diffusion de rumeurs.
  • Transmission en ligne de commentaires diffamatoires au sujet de la victime.
  • Transmission de messages négatifs directement à la victime.
  • Utilisation en ligne de l'identité de la personne pour transmettre un message controversé, offensant ou injurieux qui suscitera chez de tierces personnes une réponse négative à la victime ou une réaction défavorable à son égard.
  • Harcèlement de la victime pendant une discussion en direct.
  • Enregistrement en ligne de messages abusifs, y compris les sites de médias sociaux.
  • Transmission à la victime de documents pornographiques ou autres matériels graphiques à caractère offensant.
  • Création de contenus en ligne qui représente la victime de manière négative.

Que peut-on faire pour prévenir le cyberharcèlement?

Même si chaque situation est différente, en général, les mesures visant à prévenir le cyberharcèlement sont les suivantes :

  • Utiliser une adresse électronique sans distinction de sexe, dans la mesure du possible.
  • Utiliser un mot de passe électronique composé d'au moins douze (12) caractères et s'assurer qu'il s'agit d'une combinaison de lettres minuscules et majuscules, des chiffres, et des symboles. Les meilleurs mots de passe ne veulent rien dire et ne sont pas formés selon une séquence logique.
  • Changer régulièrement son mot de passe.
  • Réviser sa signature électronique (le bloc de texte automatiquement ajouté à la fin des messages envoyés). Elle devrait contenir suffisamment d'information pour permettre à l'individu de s'identifier, sans toutefois fournir de renseignements personnels aux destinataires de ses messages.
  • Utiliser des codes et des abréviations maison (par exemple TGI pour très grande intimité) dans les courriels à destination d'une personne en particulier.
  • Cette façon de procéder empêche les autres de lire les messages ou d'usurper l'identité d'un autre. Un document (en anglais seulement) a été préparé qui regroupe les questions les plus fréquemment posées au sujet des codes de type TGI.
  • Demeurer attentif aux questions pièges, c'est-à-dire aux personnes qui demandent de l'information sur son adresse à domicile ou son lieu de travail.
  • Demeurer prudent avant de rencontrer en personne des gens connus seulement via l'Internet. Dans l'éventualité d'une rencontre en personne, choisir un endroit public et se présenter en compagnie d'un ami ou un collègue de travail.
  • Utiliser deux adresses Internet, la première pour les communications professionnelles et la deuxième, enregistrée sous un nom fictif, pour les groupes de discussion, etc. Si trop de courriels non sollicités sont envoyés à cette deuxième adresse, la modifier ou l'annuler complètement.
  • Pour conserver l'anonymat, NE PAS enregistrer son adresse électronique sur aucune page Web ni sur un formulaire mémorisé dans une page Web à moins que cela ne soit nécessaire.
  • Utiliser un fureteur anonyme pour naviguer sur le Web. Les sites Web consignent toutes sortes de renseignements au sujet de leurs visiteurs (par exemple le fureteur utilisé, le fournisseur de service Internet utilisé et même l'adresse électronique utilisée). Les fureteurs anonymes offrent des degrés divers de sécurité, certains d'entre eux peuvent être utilisés sans frais et d'autres, pas.
  • Discuter avec le fournisseur de service Internet de l'importance accordée à la confidentialité et la sécurité en ligne. Obtenir les conseils et l'assistance du fournisseur de service Internet au besoin.
  • Vérifier que le fournisseur de service Internet ainsi que les groupes de discussion et les réseaux de débat public utilisés ont adopté une politique de savoir-vivre en réseau (qui interdit le harcèlement) et que cette politique est mise en application par le gestionnaire du site Web.
  • Discuter de la sécurité et de la protection de sa confidentialité avec le spécialiste des technologies Internet de son entreprise. Se conformer aux politiques et aux marches à suivre de son entreprise concernant les communications sur le réseau Internet.

À ÉVITER

  • NE PAS divulguer son mot de passe à qui que ce soit.
  • NE PAS fournir de renseignements personnels dans ses courriels – pas même dans un message transmis à une personne en qui on a confiance.
  • NE PAS fournir de renseignements personnels sur un site commercial ou public en ligne, ni à des inconnus, y compris ses interlocuteurs au sein des réseaux de débat public.
  • NE PAS laisser son ordinateur ouvert ou sans surveillance, une fois avoir obtenu accès au réseau de l'entreprise.
  • NE PAS divulguer de renseignements dans vos messages d'absence, à l'exception des dates de votre absence et des coordonnées de la personne avec qui communiquer. Ne pas diffuser les périodes d'absence du travail en raison de vacances ou de voyages d'affaires.
  • NE PAS affronter ni insulter qui que ce soit en participant à un groupe de débat public. En cas de désaccord, décrire simplement les faits et énoncer sa position de façon objective.

Comment devez-vous agir si une personne vous harcèle par courriel?

Si une personne vous harcèle par courriel :

  • Si le harceleur est connu, lui dire en termes très clairs que vous ne voulez plus qu'il communique avec vous.
  • Une fois que vous avez dit au harceleur que vous connaissez de ne plus communiquer avec vous ou encore si vous recevez une profusion de courriels d'un inconnu, faire intercepter ou filtrer les messages provenant de cet abonné. De nombreux programmes de messagerie ont une fonction de filtre qui permet de supprimer ou de déplacer automatiquement les courriels provenant d'une adresse électronique particulière ou contenant des mots blessants dans un dossier distinct.
  • NE PAS répondre à un courriel offensant, non sollicité ou provenant d'un harceleur que vous ne connaissez pas. En répondant à un tel message, vous confirmez que votre adresse électronique est valide et toujours utilisée.
  • NE PAS ouvrir les fichiers joints. Ces derniers pourraient contenir des virus.
  • Consigner les actes de harcèlement dans un registre. Sauvegarder, en guise de preuve, toutes les communications injurieuses ou offensantes à la fois en versions électronique et imprimée. Ne PAS modifier ni réviser ces communications d'aucune façon.
  • Si le harcèlement a lieu au travail, vous devez le signaler par courriel ou sur le Web à votre superviseur et/ou au gestionnaire responsable du réseau Internet au sein de votre entreprise et au service de police, si cela est opportun.
  • En utilisant votre nom, effectuer une recherche sur le Web pour savoir s'il existe des informations sur vous. Ainsi, vous serez au courant de la nature des informations sur vous qui sont disponibles au public.
  • Si vous connaissez la personne qui vous harcèle et qu'elle continue de vous harceler après que vous lui ayez demandé de cesser, communiquer avec le fournisseur de service Internet du harceleur :
    • La plupart de ces fournisseurs ont adopté des politiques précises interdisant l'utilisation de leurs services en vue d'importuner ou de harceler une autre personne.
    • Le fournisseur de service Internet est souvent en mesure de stopper de tels actes en communiquant directement avec le harceleur ou en mettant fin à son abonnement.
    • Le nom de domaine du fournisseur de service est identifié par l'information qui suit le @ (p. ex. nom@résidence.com). La plupart des fournisseurs ont une adresse électronique du type webmestre@nomdedomaine, où vous pourrez enregistrer une éventuelle plainte.

Que pouvez-vous faire si une personne vous harcèle publiquement (dans un groupe de discussion ou pendant une séance de clavardage)?

Si quelqu'un vous harcèle dans un groupe de discussion :

  • Consigner les actes de harcèlement dans un registre.
  • Sauvegarder, en guise de preuve, toutes les communications injurieuses ou offensantes à la fois en versions électronique et imprimée. NE PAS modifier ni réviser ces communications d'aucune façon.
  • Communiquer avec le gestionnaire du groupe et lui transmettre les preuves de ce harcèlement. S'il ne répond pas, se retirer de ce groupe (c.-à-d. faire supprimer son adresse électronique de la liste de diffusion du groupe).

Si quelqu'un vous harcèle sur un site de bavardage en ligne :

  • Quitter le réseau ou naviguer sur d'autres sites. Si la situation met votre sécurité ou celle des autres en péril, communiquer avec le service de police ou un organisme d'application de la loi de votre région.
  • Consigner les actes de harcèlement dans un registre.
  • Sauvegarder, en guise de preuve, toutes les communications injurieuses ou offensantes à la fois en versions électronique et imprimée. NE PAS modifier ni réviser ces communications d'aucune façon.
  • Communiquer avec le responsable du groupe et lui transmettre les preuves de ce harcèlement. S'il ne répond pas, cesser de participer aux débats de ce groupe.

Que devez-vous faire si quelqu'un vous intimide ou vous harcèle sur des sites de médias sociaux?

La plupart des sites de médias sociaux (comme Facebook, Twitter, YouTube et Snapchat) ont publié des directives sur ce qui devrait et ne devrait pas être publié sur leurs sites. Ces lignes directrices sont habituellement disponibles sous la rubrique « Modalités d'utilisation » ou « Normes/lignes directrices de la communauté ». Ces sites disposent aussi d'un mécanisme pour signaler des abus en lien avec ces lignes directrices. Au moment de formuler une plainte, nous vous suggérons de recourir aux conseils susmentionnés pour documenter la situation. Avant de soumettre votre rapport, assurez-vous de joindre au dossier une capture d'écran d'un commentaire ou une copie d'une photo comme éléments de preuve. Si vous pensez être en danger immédiat, communiquez avec la police local ou un organisme d'application de la loi.

En tant qu'utilisateur, vous pouvez toujours décider de prendre des mesures comme :

  • Penser avant d'afficher – ces mots ou cette photo peuvent-ils être vus par tout le monde? Vos commentaires pourraient-ils susciter une réaction potentiellement dangereuse?
  • Utiliser les paramètres de confidentialité recommandés fournis par le site.
  • Supprimer, cacher, bloquer ou désactiver un autre utilisateur afin qu'il ne voit pas votre profil.
  • Supprimer les commentaires sur les messages ou les photos, ou ajuster vos paramètres de confidentialité afin d'être en mesure d'examiner les commentaires avant de les publier.
  • Garder les renseignements personnels privés, y compris votre adresse, date de naissance, numéro de téléphone, degré de scolarité, numéros de carte de crédit et mots de passe. Être au fait des détails que vous montrez dans les photos, comme le numéro d'adresse civique, les noms des rues, les lieux de travail.
  • Fermer les sessions sur vos comptes lorsque vous avez terminé. Plus particulièrement, si vous utilisez un ordinateur ou un dispositif public.
  • Éviter les représailles. La plupart des intimidateurs cherchent à obtenir une réaction.

Comment NE PAS agir si une personne vous harcèle par courriel?

NE PAS transmettre de message ni répondre à un courriel lorsque vous êtes en colère ou contrarié. Attendre de retrouver son calme; vous ne voudriez pas être perçu comme le harceleur.

NE PAS se laisser entraîner dans un affrontement. Vous risquez de déclencher une « flambée » qui peut s'aggraver rapidement.

NE PAS répondre à une flambée d'insultes (provocation en ligne).

NE PAS poursuivre les échanges du type questions et réponses qui vous rendent mal à l'aise.

(Tiré du guide Prévention de la violence en milieu de travail du CCHST)

Dernière mise à jour du document le 12 juillet 2017

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.